Accueil >> Consultation (Portail) >> La région
 

La région Alsace Champagne Ardenne Lorraine

Un patrimoine naturel, environnemental, culturel et touristique riche et diversifié

Alsace Champagne-Ardenne Lorraine

La région est riche de la diversité de ses milieux naturels, de ses écosystèmes, contrastés et typiques. Elle est une mosaïque de paysages, où alternent plaines et plateaux, lacs et forêts, massif et vignobles. Ce patrimoine, fragile, fait l’objet de mesures de protection, de prévention et de valorisation. En témoignent les 6 Parcs naturels régionaux  (3 en Champagne Ardenne, 1 en Lorraine et 2 en Alsace qui se trouvent tous deux pour partie sur le territoire lorrain) et 25 Réserves naturelles régionales (10 en Alsace, 9 en Champagne-Ardenne et 6 en Lorraine) mises en place sur le territoire.

L’attractivité de la région tient à l’identité forte de ses territoires et terroirs, à son patrimoine historique, architectural, gastronomique, à sa vitalité sur le plan culturel et sportif. Creuset original de tradition et de modernité, l’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine est une terre propice à la création et à l’expression de toutes les formes artistiques (littérature, théâtre, musiques, arts du cirque, cinéma, audiovisuel, etc.). Elle est une région aux multiples ressources pour le visiteur, le touriste, mais aussi et surtout pour ses habitants.


Une grande région au cœur de l’Europe

Avec plus de 5,5 millions d’habitants sur un territoire vaste de quelque 57 800 km² et un positionnement stratégique au cœur de l’Europe, la Région née le 1er janvier 2016 de la fusion entre l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine, dispose d’un potentiel de développement et d’attractivité particulièrement remarquable.

Facilement accessible depuis les grands pôles européens comme à une échelle internationale plus large, c’est une région ouverte, solidement ancrée dans les dynamiques d’échanges nationaux, européens et mondiaux.

Son tissu économique, fort de secteurs de production particulièrement compétitifs – industries agroalimentaires, machinismes industrielles et agricoles, industrie automobile, produits chimiques et pharmaceutiques, produits métallurgiques et mécaniques -, font d’elle la 2e région exportatrice derrière l’Île-de-France et la première en volume par habitant. La part de ses échanges avec l’Union européenne et la Suisse est ainsi beaucoup plus élevée que pour l’ensemble des douze autres régions françaises.

Seule région de France à disposer d’une frontière commune avec 4 pays (Belgique, Luxembourg, Allemagne et Suisse), la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine entretient au quotidien avec les régions voisines étrangères des coopérations et des synergies dans les domaines les plus divers : économie, emploi, formation, culture, tourisme, environnement etc.
Son positionnement en fait la région la plus concernée par le phénomène frontalier avec plus de 159 000 travailleurs.

Pour plus de renseignements sur cette région, voir les informations sur le site :
 


 

Accueil >> Consultation (Portail) >> La région

A partir de la fin de la seconde guerre mondiale, les nécessités de l'action économique et l'émergence d'une politique active d'aménagement du territoire incite l'Etat à inscrire son action dans un cadre régional. Les préfets de région (préfets des départements chefs-lieux) sont institués en 1964.

En 1972 les régions sont créées sous forme d'établissements publics, dotés d'un conseil régional (composé des sénateurs et députés de la région ainsi que de représentants des départements, des grandes communes et des communautés urbaines).

C'est la loi du 2 mars 1982 qui crée les régions en tant que collectivités territoriales, à compter de la première élection des conseils régionaux au suffrage universel, en 1986.

Cette rubrique retrace les modalités d'élection et de fonctionnement des organes régionaux.

Voir aussi le site des Régions de France www.regions-france.org

Les vingt-deux régions métropolitaines ont accédé, au même titre que le département et la commune, au statut de collectivité territoriale avec les lois de décentralisation de 1982.

Les régions sont ainsi administrées par un conseil régional élu au suffrage universel direct pour six ans qui forme l'organe délibérant de la région et règle par ses délibérations les affaires régionales.

Les premières élections régionales ont eu lieu en 1986.
Avec la réforme opérée par la loi du 19 janvier 1999, l'effectif de chaque conseil régional est fixé par l'article L. 337 du Code électoral.
Le président est ensuite élu par le conseil régional à la majorité absolue. Néanmoins, si cette élection n'est pas acquise après les deux premiers tours de scrutin, il est alors procédé à un troisième tour et celui-ci est désigné à la majorité relative des membres du conseil régional (article L. 4133-1 du CGCT).
De façon similaire aux conseils généraux, la commission permanente est en principe une émanation du conseil régional, composée du président et des vice-présidents du conseil régional ainsi que d'un ou plusieurs autres membres (article L. 4133-4 du CGCT).

La commission permanente remplace de fait le conseil entre ses réunions, en délibérant sur les affaires que lui a déléguées le conseil.

Le conseil régional élabore son règlement intérieur qui détermine notamment le nombre, les compétences et le mode de fonctionnement des commissions (article L. 4132-6 du CGCT).

Les conseils régionaux ont les mêmes conditions de fonctionnement que les conseils généraux.